3ème Assemblée des utilisateurs

Date: 
Je, 2010-12-09 09:30
Lieu: 
Amphi Paran de VetAgro Sup

Cette journée est l'occasion pour les acteurs de la géomatique de s'informer sur les projets et actions en cours sur le territoire auvergnat. Elle attire également des géomaticiens des régions voisines.

Documents de la journée

Programme

Présentation Heure début Intervenant Organisme
Accueil des participants - café  9h30    
Le contrat d'Objectifs de Performance (COP) 2010-2013 10h00 François PERRUSSEL MORIN Institut géographique national (IGN)
La nouvelle méthodologie du recensement – étude sur les projections 10h30 Vincent VALLES Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)
L'aménagement numérique du territoire en Auvergne 11h30 Jean-Claude GARRET
Sébastien GAILLAC
Préfecture de la région Auvergne
CRAIG
Déjeuner 12h00    
La cartographie citoyenne 13h30 Landry BREUIL
Nicolas DUMOULIN
Michaël DOUCHIN
CRAIG
OSM
3LIZ
La photogrammétrie stéréoscopique appliquée à la mesure de la hauteur de la végétation en zone alluviale : exemple de la réserve naturelle du Val-d’Allier (03). 14h15 Laure FAFOURNOUX
Franck VAUTIER
Laboratoire GEOLAB
Le SIG Départemental « atlas.cantal.fr » 14h45 Rémi VASSAL Conseil général du Cantal
Pause 15h15    
L’Information Géographique au service des pompiers + Intérêt du partenariat IGN 15h30 Elodie POCACHARD
Guillaume FENICE
Fabien GUY
SDIS du Puy de Dôme, de l'Allier et du Cantal
La numérisation du cadastre en Auvergne : actions, avancement 16h00 Sébastien BORELLO
Rémi VASSAL
Séverine THESSOT
Guillaume TOURNADRE
Conseils généraux de l'Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy de Dôme
Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique : application sur une partie des Combrailles 16h30 Aude PELLETIER VetAgro Sup
Clôture 17h00    

 

Résumés des interventions

  • Présentation de François PERUSSEL MORIN :
  • Présentation de Vincent VALLES :
  • Présentation de Rémi VASSAL :
    • Titre : Le SIG Départemental « atlas.cantal.fr »
    • Dans le cadre du programme CyberCantal Services, le Conseil Général du Cantal a souhaité mettre à la disposition des communes, établissements publics de coopération intercommunale et syndicats mixtes du département un système d’information géographique (SIG) performant exploitable par internet. Il s’agit d’un outil de consultation, de gestion et d’exploitation de données géographiques.
    • Mots clés : SIG, atlas.cantal.fr, Conseil Général du Cantal, CyberCantal Services
  • Présentation de Jean-Claude GARRET et Sébastien GAILLAC :
    • Titre : L'aménagement numérique du territoire en Auvergne
    •  Afin d’alimenter la concertation et la coopération locale sur l’aménagement numérique du territoire (ANT), la disponibilité de systèmes d’information géographique (SIG) sur les infrastructures de réseaux existantes, sur leur disponibilité et sur la couverture en services numérique apparaît essentielle. Dans l’élaboration des projets, ces informations permettront également de réduire les coûts et d’optimiser les investissements en relation avec le Schéma Directeur Aménagement Numérique du territoire (SDAN) et le Schéma d’ingénierie Fibre optique de l’Auvergne.
    • Mots clés : démarche partenariale, solidarité territoriale, haut-débit, très haut-débit, triple-play
    • Télécharger la présentation - pdf - 1 Mo
  • Présentation de Landry BREUIL, Nicolas DUMOULIN et Michaël DOUCHIN :
    • Titre: OpenStreetMap, la cartographie citoyenne
    • OpenStreetMap est un projet qui a pour but de créer des cartes libres du monde entier, en utilisant comme sources de données des traces GPS et d'autres données libres. Plusieurs outils permettent à n'importe qui d'ajouter facilement les informations dont il a connaissance sur un territoire, et une communauté grandissante à déjà permis de cartographier précisément la grande majorité des villes du monde.
    • Mots clés : Édition collaborative, photographie aériennes, logiciel libre, GPS
    • Télécharger la présentation - pdf - 3.4 Mo
  • Présentation de Laure FAFOURNOUX et Franck VAUTIER :
    • Titre : La photogrammétrie stéréoscopique appliquée à la mesure de la hauteur de la végétation en zone alluviale : exemple de la réserve naturelle du Val-d’Allier (03)
    •  De nombreuses études ont été réalisées à l’échelle internationale afin de mesurer, caractériser et spatialiser les changements des paysages fluviaux sur la base de photographies aériennes. En France, les sources utilisées sont essentiellement celles de l’IGN (Institut Géographique National) qui réalise des missions aériennes depuis les années 1940 selon des pas de temps de 5 à 7 ans en moyenne. On dispose ainsi d’archives photographiques permettant de restituer, avec une relative précision, l’évolution des paysages du territoire national avec un recul d’une soixantaine d’années. Jusqu’à présent, les résultats ont été obtenus dans les deux dimensions de l’espace géographique. Avec l’évolution rapide des outils informatiques au cours des dernières années (puissance et rapidité des ordinateurs, développement de logiciels de plus en plus performants), il est maintenant possible de pousser plus loin l’analyse de l’évolution des paysages en intégrant la troisième dimension. Ainsi, les photographies IRC de 2009 mises à disposition par le CRAIG sont particulièrement bienvenues et utilisées comme sources pour l’élaboration d’une méthode de restitution 3D de la végétation appliquée à la réserve naturelle du Val d’Allier. Cette méthode fait appel à la photogrammétrie stéréoscopique. Un modèle numérique de surface (MNS) a été créé ainsi qu’un modèle numérique de terrain (MNT), la différence des deux permettant de produire un modèle de hauteur du couvert (MHC). La pertinence du MHC est évaluée en le confrontant à des mesures de hauteurs d’arbres et d’arbustes sur le terrain. Les premiers résultats montrent une sous-évaluation moyenne du modèle photogrammétrique de 1.7 mètres.
    • Mots clés : photographies aériennes, photogrammétrie, modélisation numérique en 3 dimensions, hauteur de la végétation
    • Télécharger la présentation - pdf - 3.5 Mo
  • Présentation d'Elodie POCACHARD, Guillaume FENICE et Fabien GUY :
  • Présentation de Sébastien BORELLO, Rémi VASSAL, Séverine THESSOT et Guillaume TOURNADRE :
  • Présentation d'Aude PELLETIER :
    • Titre : Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique : Application sur une partie des Combrailles
    • L'objectif général de la cartographie numérique des sols est de paramétrer et de construire un modèle qui simule le mieux les lois de distribution des sols en fonction des variables environnementales et d'extrapoler à partir de ce modèle sur les zones où l'information est absente.
      Le travail réalisé s'inscrit dans le cadre du programme national Inventaire, Gestion et Conservation des Sols (IGCS). Un des volets de ce programme est le « Référentiel Régional Pédologique » (RRP) qui vise à un achèvement et une harmonisation de la couverture pédologique nationale à l'échelle du 1/250 000ème. A cette échelle, ce ne sont pas les sols qui sont cartographiés mais les pédopaysages, c'est à dire une portion de territoire au sein de laquelle les types de sol et leurs proportions sont connus mais pas leurs limites.
      Afin d'accélérer le processus de réalisation du RRP en Auvergne, l'objectif est de tester l'apport de techniques de cartographie numérique pour l‘aide à la délimitation des pédopaysages. La zone choisie est une partie des Combrailles.
      La méthode Multi-Additive Regression Tree (MART) permet de prédire des données sur des secteurs non connus à partir de données d’apprentissage. MART est un modèle de classification supervisée. Le logiciel statistique R est utilisé pour la modélisation et l’interprétation numérique des résultats. ArcGis avec l’extension Spatial Analyst est utilisé pour le traitement et l’analyse visuelle des données. La méthodologie a été développée par l'unité Infosol de l'INRA d'Orléans.
      Les données environnementales sélectionnées pour représenter les facteurs de formation de sols sont le modèle numérique de terrain à un pas de 10m (MNT) et la géologie à l'échelle du 1/50 000ème. Les données d'apprentissage sont issues de la carte des sols de Vichy à l'échelle du 1/100 000ème qui couvre une partie des Combrailles.
      On obtient ainsi une prédiction des pédopaysages par pixel et la probabilité du pixel à être rattaché à la classe prédite. L‘importance des couches environnementales est analysée avec les outils statistiques intégrés au modèle.
    • Mots clés : pédologie, cartographie, Inventaire, Gestion et Conservation des Sols, IGCS
    • Télécharger la présentation - pdf - 2.4 Mo